le maître argentin


 

spectacle musical

THEÂTRE ET MUSIQUE

 
MUSIQUE ASTOR PIAZZOLLA
TEXTE AGNÈS MARIETTA

COCO FELGEIROLLES COMÉDIENNE
GUILLAUME HODEAU BANDONÉON
CYRIL GARAC VIOLON
LAURENT COLOMBANI GUITARE
DIEGO AUBIA PIANO
MAURICIO ANGARITA CONTREBASSE

TECHNIQUE UN TECHNICIEN LUMIERES
DURÉE 1H30

TEASER


La musique de Piazzolla a un discours rythmique, cruel qui vous entraîne. Mais soudain, c’est comme s’il avait besoin d’arrêter toute cette folie, alors il vous plante un poignard, vous touche l’âme et vous avez perdu...
— Horacio Malvicino, guitariste de Piazzolla pendant trente ans

AUDIO



POUR FAIRE LE PORTRAIT D’UN GÉNIE... 

Remonter à la source, à la première audace, à l’origine du plaisir, du désir. Et inventer. 

L’histoire, nous la racontons en nous appuyant sur sa musique, en alternance de récits, dialogues, évocations. Dans ses partitions, il a mis les visages qu’il a aimés, les paysages qu’il a traversés, les villes qui lui ont tout appris. Dans Otono Porteno, nous avons retrouvé les uppercuts du Greenwich Village de son enfance, dans Soledad, les premières épreuves, dans Triunfal, la parole de son père... 

Le récit nous l’avons tricoté sous forme de tuilage : les notes répondent aux mots, les phrases prennent le rythme du style de Piazzolla. 

LE TEXTE (extrait) 

Sa révolution est en marche. Les signes sont bons, les dieux avec lui. Il est né pour avancer et faire avancer le monde à son rythme. Il le clame sur tous les trottoirs de Buenos Aires. « On écoutera du Piazzolla comme on écoute Bach Mozart Rachmaninov, sans bouger ni pied ni patte, on oubliera le tango mais pas Piazzolla » Buenos Aires la susceptible le prend par l’oreille, écoute- moi bien petit morveux, tu es venu pour apprendre et tu nous donnes des leçons ? Si je ne suis pas assez belle pour toi, assez sophistiquée. Va à Paris, Et laisse-nous danser! 

LA MUSIQUE

Les musiciens sont tous d’éminents spécialistes de l’oeuvre de Piazzolla. Ils ont grandi en l’écoutant, elle n’est jamais bien loin de leurs oreilles ni de leurs doigts. Ce spectacle nous plonge dans la peau du génie et du combattant argentin que l’on découvre à travers ses plus belles oeuvres (Adios Nonino, Mumuki, Libertango, Escualo, Verano Porteno, Triunfal, Tangata, etc.). Nous assistons à un spectacle énergique, nuancé, contrasté où l’on ne compte plus les différentes émotions fortes. Cette musique nous touche instantanément quelque soit notre âge ou notre culture musicale. 


AGNÈS MARIETTA

Auteur

Agnès Marietta aime explorer, travailler toutes les facettes de l’écriture. A vingt ans, elle écrit sa première pièce, en 1987, mise en scène par Michel Marietta. Ensemble, ils créent la Compagnie Travaux Publics, subventionnée par le Conseil Général du Val d’Oise et accueillie en résidence au Théâtre de l’Usine pendant dix ans – de 2001 à 2011. 

Ses thémes de prédilection sont le couple, le hiatus entre le rêve et la réalité et son écriture s’attache à rendre visible le parcours de la pensée. Les six pièces qu’ils ont montées ont été jouées à Avignon, Paris, Ermont. En 2006, N’attendez pas trop longtemps, son premier roman est publié chez Anne Carrière (et Pocket) suivi du deuxième, Tout pour toi, en 2009. 

Elle collabore volontiers avec des compositeurs, notamment en 2014 avec Xu Yi, qui lui commande Wu Zetian, de la terre au Ciel, opéra retraçant l’accession au pouvoir de l’Impératrice Chinoise du VIIIème siècle. En 2016, elle écrit une version opératique à partir Dibbouk, pièce de Shalom Anski pour le compositeur François Méchali qui en fait un opéra-jazz pour deux chanteurs et un comédien, créé à L’Apostrophe scène nationale de Cergy-Pontoise dans une mise en scène de Marc Prin. 

Parallèlement, elle anime des ateliers d’écriture en direction de divers publics : comédiens en formation, maison d’arrêt, jeunes en réinsertion et participent à l’élaboration de projets jusqu’à leur réalisation. 



Coco Felgeirolles

COMÉDIENNE

Venue à Paris depuis l'Ardèche à l'âge de dix huit ans, Coco Felgeirolles a depuis joué dans une centaine de spectacles.  Ses formateurs ont été, notamment, Jean Périmony, Antoine Vitez, Andréas Voutsinas… Elle a arpenté la France pour jouer dans ces théâtres dits Théâtres publics, Centre dramatiques Nationaux, Théâtre Nationaux, compagnies conventionnées…

Elle y a travaillé avec Jacques Kraemer, Charles Tordjman, Marcel Maréchal, Anne-Marie Lazzarini, Daniel Mesguich, Philippe Adrien… Elle a aussi fait des tournées à l'étranger. Ces dernières années elle travaille avec de jeunes metteurs en scène : Paul Desveaux, Judith d'Aléazzo, Sarah Capony…Le grand cerf bleu.

Elle a fait de nombreuses radios, des films pour la télévision (Robert Mazoyer), pour le cinéma (Claude Sautet, Christine Dory …) Depuis quelques années elle est responsable du département Théâtre au C.R.R.de Cergy, ce qui la conduite à de nombreuses collaborations avec des musiciens. Elle a même monté récemment "Pélléas et Mélisande" deDebussy - Maeterlinck. En ce début de saison,elle est en train de travailler sur un opéra contemporain de Thierry Machuel. Et reprend au Théâtre Artistic-Athévains, dans une mise en scène d'Anne-Marie Lazarini, le spectacle "Ravel" d'après le roman de Jean Echenoz, spectacle qui a obtenu le prix du syndicat de la critique 2013.



PROGRAMME

DURÉE: 1H30

 

Buenos Aires Hora Cero 

Escualo

Triunfal

Soledad

Otono Porteno

Concierto para quinteto

Mumuki

Adios Nonino

Verano Porteno

Tangata

Michelangelo

Libertango


guillaume hodeau

bandonéon

Guillaume Hodeau a fait ses études musicales au Conservatoire de Marseille où il a obtenu un premier prix en accordéon à l’âge de 15 ans. Il a ensuite été admis à la prestigieuse université de Détroit-Michigan aux Etats-Unis où il a suivi un enseignement supérieur pendant trois années et s’est produit dans de nombreux festivals, notamment à Columbus, Cleveland et Détroit. Passionné par le bandonéon, il intègre en 2000 la classe de Juan Jose Mosalini qui lui transmettra les secrets bien gardés du tango. Grâce aux précieux conseils du maître argentin, Guillaume a pu se distinguer lors de plusieurs concours internationaux et a notamment remporté le Piazzolla Music Award en Italie.

Invité à se produire sur les plus belles scènes européennes, Guillaume Hodeau propose des programmes variés en tant que soliste aussi bien lors de créations contemporaines que de festivals de musique classique ou du monde. Musicien aux multiples facettes, il a joué au Blue Note Jazz Club de Milan, au théâtre Royal de Namur, au festival Virtuosi de Recife au Brésil, à l’Abbaye de l’Epau, à l’Ircam... Il s’est fait entendre avec l’orchestre Colonne, l’ensemble Stringendo, le Aarhus Sinfonietta au Danemark.

A l’origine de nombreux projets artistiques, il a notamment enregistré deux albums consacrés à Astor Piazzolla pour le label Aeon/Harmonia Mundi et un disque en duo avec le saxophoniste Ronan Baudry dans un programme intitulé Tango at Night à l’issue d’une tournée de 250 concerts. Parmi ses plus récents projets, il enregistre un CD avec le violoncelliste David Louwerse en 2017 dans le programme Barocco Tango.

En 2016, il participe à la création de l'opéra L'Ombre de Venceslao de Martin Matalon mis en scène par Jorge Lavelli. Une tournée de deux années est prévue dans les opéras de Rennes, Avignon, Toulouse, Montpellier, Marseille, Clermont-Ferrand, Toulon, Reims et Bordeaux. Martin Matalon a été nommé aux Victoires de la Musique pour cet opéra en 2017. 

Passionné de pédagogie, Guillaume enseigne l’accordéon au Conservatoire Régional de Cergy-Pontoise ainsi que le bandonéon au Conservatoire d’Evreux. En 2011, il crée la collection pédagogique Le Petit Accordéoniste avec l’objectif de moderniser l’apprentissage de cet instrument.


Cyril garac

violon

Lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux en France (Grand prix du forum musical de Normandie, Concours de cordes d’Epernay...), il se perfectionne par la suite auprès d’artistes tels que Philippe HIRSCHHORN, Joseph SILVERSTEIN (violon solo de l’orchestre Philharmonique de Boston), Sigmund NISSEL (Quatuor Amadeus)... 

Il est régulièrement invité dans les festivals de musique de chambre en France et à l’étranger (Varna Summer International Music Festival Bulgaria, Festival Enesco de Bucarest, Festival de Sintra au Portugal, Musicades de Lyon, Flâneries musicales de Reims...) auprès d’artistes tels que Christian Ivaldi, Joseph Silverstein, Michel DEBOST, Bruno GIURANNA, Alain MEUNIER...dans de nombreux Pays (Mexique, Japon, Argentine, Russie, Europe...). 

L’envie de s’ouvrir à d’autres musiques le conduit tout naturellement au tango qui ne le quitte plus dés lors. Il se produit avec des artistes tels Gustavo BEYTELMANN, Juan José MOSALINI, Julia MIGENES et joue au sein du Quintette de Tango « el despues » (concerts en France, Japon, Pays Bas, Allemagne, Croatie, Grèce, Argentine ...). 

Il est membre du quartet de Tango Tanguarda et du trio Beytelmann (piano, violon, clarinette) et se produit régulièrement en musique de chambre avec les musiciens du Scottish Chamber Orchestra. Il est professeur titulaire au conservatoire de Fresnes. 


diego aubia

piano

Après des études de piano classique en Argentine, Diego Aubia se spécialise dans le répertoire du tango et des musiques populaires d’Amérique Latine. Très vite, il est nommé professeur titulaire de piano à la Escuela de Música de Buenos Aires et obtient les postes de pianiste titulaire de l’Orchestre Municipal de Tango d’Avellaneda de Buenos Aires et de l’Orchestre d’Ernesto Franco, le premier bandonéon de l’orchestre d’Arienzo. Dés lors, il se produit avec des chanteurs comme Guillermo Fernandez, Raul Lavié, Nestor Fabian et Fernando Soler, effectue plusieurs tournées en tant que soliste au Brésil, aux Etats-Unis et Australie, et joue régulièrement au Festival International de Tango de Buenos Aires. 

En 2004, il s’installe à Paris. Immédiatement, Juan José Mosalini lui propose le poste de pianiste de son Grand Orchestre de Tango, du Quinteto Mosalini et l’associe à la création du spectacle Noche Tango. Il collabore alors avec les compagnies Plan B, Otango et Tango Metropolis, le Quintet de Daniel Binelli, et est invité au Paris Jazz Festival, au Festival Buenos Aires Tango 3 du Théâtre National de Chaillot, au Festival de Jazz de Toulon, au Festival de Piano de Lille, à la Maison de l’UNESCO à Paris, au Duo de Dijon. Il se produit également en Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, Italie, Luxembourg, Nouvelle-Calédonie, Pologne, Suisse, Finlande, Pays-Bas, Grande Bretagne, Tunisie et Japon. Dans le cadre de ses activités pédagogiques, il est associé à l’élaboration d’une méthode d’enseignement musical du tango pour danseurs et donne des stages et master classes en France et divers pays européens. 


LAURENT COlombani

guitare

Laurent Colombani commence la musique par l’apprentissage du violon au conservatoire à l’âge de 7 ans et poursuivra plus tard par la guitare à l’âge de 15 ans. Pour approfondir ses connaissances il intégrera très vite les classes de grands guitaristes tels que Pierre Cullaz, Romane, Tony de Caprio et Eric Shultz. Il étudiera parallèlement l’arrangement jazz avec François Théberge et l’écriture, l’harmonie, le contrepoint ainsi que l’analyse au Conservatoire à Rayonnement Régional (C.R.R.) de Cergy-Pontoise où il obtiendra 5 médailles d’or et deux DEM (diplômes d’études musicales). 

Il se produit dans les clubs de jazz parisiens (Duc des Lombards, Sunset, Sunside, Caveau de la Huchette...) et dans les festivals de jazz (Jazz au l de l’Oise, Jazz à Maisons-Laf tte...) avec différents projets.
Guitariste du Jimmy Dray Blues Band depuis 1998, aux côtés de Pascal Mulot (basse), de Doudou Weiss (Batterie), il se produit dans divers festivals (Freewheels...). Compositeur, orchestrateur et arrangeur, il reçoit des commandes de milieux aussi divers que renommés : L’Ensemble Orchestral de Paris, le Conservatoire National Supérieur de Paris, le Lido, le Big Bang d’Yvan Belmondo, le C.R.R de Cergy-Pontoise, les rencontres de composition... 

Investi dans la pédagogie, il est professeur en Musiques actuelles ampli ées et est diplômé d’Etat en jazz, en musiques actuelles et en formation musicale et enseigne la guitare jazz, l’arrangement/composition et la F.M. au CRR de Cergy-Pontoise. 


mauricio angarita

contrebasse

D’origine Colombienne, il commence ses études de musique au Conservatoire National de Musique de Cali dans la classe de violoncelle de Rohini Koomara. Après plusieurs années d’activité professionnelle en Colombie, en 1979 il décide de continuer ses études en France. Il obtient le 1er Prix Supérieur de contrebasse dans la classe de Mr. Gabin Lauridon (1er soliste de l’Orchestre National de France) puis obtient une licence de Musicologie (composition assistée par ordinateur) à l’Université de Paris VIII. 

La rencontre avec le guitariste et compositeur Léonardo Sanchez en 1987 l’introduira dans le milieu du tango parisien. Dès lors, il partage la scène aux côtés de quelques uns des musiciens les plus distingués du monde du tango en Europe. 

En 1997, Juan José Mosalini l’invite à intégrer le quintette Mosalini-Agri ainsi que son orchestre de Tango. Il co-produit avec Juan José Mosalini le dernier double CD de l’orchestre «Live Tango» Harmonia Mundi, paru en 2008 (prise de son, édition et mixage). 

En 2000, il est soliste invité par l’Orchestre National des Pays de la Loire. Depuis 1996, il fait partie de l’ensemble de l’accordéoniste japonaise Hiroko ITO. Il crée et dirige depuis 2007 avec la chanteuse Argentine Débora Russ le Débora Russ Ensemble. (Spectacle et CD ANDARES – arr. & compositeur) AEON/Harmonia- Mundi. Depuis 2008, il accompagne le compositeur et interprète YORFELA.


crédits photos: Didier Copp